Guide de bonnes pratiques

Guide de bonnes pratiques

Libertés numériques.

Guide de bonnes pratiques à l’usage des DuMo.

Trop compliqué ! pas l’temps. . . ultra-sollicités entre nos communications, nos applications et nos appareils nous n’avons paradoxalement guère le temps de nous interroger sur la pertinence de nos besoins logiciels, leurs configurations, la sécurité de nos données et, au-delà, sur nos pratiques numériques.

Mais qui prend ce temps aujourd’hui ?

Nous devons tous plus ou moins faire confiance aux éditeurs de logiciels. Tout se passe comme si la réflexion sur les usages était la prérogative des passionnés d’informatiques, ces hackers venus d’un monde alternatif, ces voisins bienveillants chez qui tout le monde vient chercher la solution à ses petits ennuis d’ordinateur.

Dans ce monde, jusqu’à une époque récente, les discussions allaient bon train, reprenant bien souvent avec moquerie les mésaventures logicielles de Madame Michu. Or, lassée des réflexions machistes dont elle faisait l’objet, Françoise Michu a pris sa retraite bien méritée. C’est désormais la famille Dupuis-Morizeau (qu’on abrégera en DuMo) qui se porte volontaire pour supporter ces geeks qui prétendent penser à la place des autres. Bien plus informés que Madame Michu, habitués des environnements informatiques en tout genre, les DuMo assumeront ce nouveau rôle dans un domaine où les caricatures sont nombreuses, entre la « génération Y », la secrétaire perdue, et les grands-pères ultra-connectés.

Qui sont les DuMo ?

Une famille avec un pouvoir d’achat moyen (mais solide), récemment abonnée à la fibre dans leur petit pavillon d’un village normand. Les comptes de messagerie des membres de la famille sont chez Google, gérés de main de maître par le grand fils, lycéen, dont le profil Facebook possède plus de 100 followers, une fierté. La petite, elle, vient de passer au collège le Brevet Informatique et Internet aux normes européennes Digcomp , et sait parfaitement maîtriser toute la suite bureautique de Microsoft. Madame, elle, a suivi consciencieusement les formations qui lui étaient offertes sur Powerpoint et envoie régulièrement à ses contacts de magnifiques diaporamas avec des couchers de soleil mauves. Quant à Monsieur, il maintient un blog, gère les comptes bancaires en ligne, mais se plaint souvent de la lenteur de l’ordinateur familial et songe sérieusement à en acheter un nouveau.

Caricature ? Oui. . . mais pas parce que les DuMo sont des consommateurs de services.

Le problème, les DuMo le connaissent et en sont parfaitement conscients : leur méconnaissance d’Internet, l’opacité à leurs yeux des mécanismes à l’œuvre sur les serveurs que fréquentent leurs machines (ordinateur, smartphones et tablette) lorsqu’ils utilisent des services web, leurs difficultés à remédier aux « pannes » qu’ils rencontrent régulièrement, les limites de leurs savoirs-faire lorsqu’il faut utiliser des logiciels pour opérer quelques opérations plus complexes que d’habitude, les abandons frustrants devant l’apparente complexité de la configuration de leur système d’exploitation ou des logiciels de messagerie. . . tout cela leur fait sérieusement douter de leur autonomie numérique.

Jamais Internet n’a été autant source d’inquiétudes et de tensions.

On ne compte plus les ouvrages sur le loup (ou l’ogre) Google, sur les « dangers d’Internet », sur les risques liés à la confidentialité des données personnelles, sur la surveillance numérique des individus, sur la surveillance globale des populations. . . Tout cela est à la fois anxiogène et, en même temps, très peu d’ouvrages proposent des solutions concrètes , accessibles à tous et facilement, pour affronter ce monde plein d’embûches.

Mais comment comprendre ces enjeux si, d’un autre côté, les outils et les composants de l’environnement numérique restent des boîtes noires ?

L’utilisation de logiciels libres, ceux que l’on peut partager et que la communauté peut expertiser et améliorer, est un premier pas vers l’autonomie numérique, une approche raisonnée et sereine de l’informatique et des réseaux. Or les logiciels ne font pas tout. Les pratiques des utilisateurs, en connaissance de cause, sont les éléments centraux d’un autre monde numérique, moins anxiogène et plus durable, éthique et solidaire.

samedi 25 mars 2017

Projet Tor

Tor protège votre vie privée

Des millions de personnes dépendent de Tor pour leur sécurité et la protection de leurs informations personnelles en ligne, comme les activistes, les journalistes et les opposants politiques.

Projet Tor
Anonymous poursuivra la cyber-guerre jusqu'à la fin des attaques (...)

Anonymous poursuivra la cyber-guerre jusqu’à la fin des attaques russes

Les Enjeux des réseaux - Sur Twitter, Anonymous a annoncé ne pas cesser les cyber-attaques contre la Russie. Le célèbre collectif de pirates informatiques et d’activistes politiques, identifiable par son seul masque, est en guerre contre la Russie. Dès le 24 (...)


Contre la Russie, Anonymous est sur tous les fronts

Contre la Russie, Anonymous est sur tous les fronts

Piratage des chaînes de télévision, hacking des services de renseignement russes... Pour le célèbre collectif Anonymous, la cyberguerre a lieu sur tous les fronts. « Le collectif Anonymous est officiellement en guerre contre le gouvernement de Russie. » Le (...)


Anonymous, le masque de l'hacktivisme

Anonymous, le masque de l’hacktivisme

Du forum 4chan au masque de Guy Fawkes. Cela fait un peu plus de 10 ans que le nom d’Anonymous résonne dans les médias, et le récent conflit en Ukraine n’a pas échappé à la règle. Anonymous a revendiqué plusieurs attaques informatiques ayant visé des médias et des (...)


Squad303 : Rejoignez la légion

Squad303 : Rejoignez la légion

Nous sommes Squad 303, un groupe international de programmeurs coordonné depuis la Pologne. Le nom vient d’une unité de la Royal Air Force britannique composée de pilotes polonais qui ont aidé à gagner la bataille d’Angleterre pendant la Seconde Guerre (...)


Red Cross

Soutenons l'Ukraine

L'attaque du gouvernement russe contre l'Ukraine a exposé des millions de vies innocentes au risque. Nous sommes aux côtés de l'Ukraine pour soutenir sa liberté et défendre la démocratie. Si vous souhaitez appuyer l'Ukraine et son peuple en ces temps de détresse, pensez à faire un don.


/e/ Foundation
eFoundation est une organisation à but non lucratif qui dirige le développement de systèmes d'exploitation mobiles Open Source respectant la confidentialité des données des utilisateurs.

Tor Browser
Tor Browser
Tor protège contre la surveillance

NordVPN
Protégez tous vos appareils.
Abonnement 2 ans | Remise de -72%